Compagnie  la Variante  théâtre    

Retour                                                          Elfriede Jelinek

 


Auteure

 

 

 

 

 

 

Elfriede Jelinek, Prix Nobel de Littérature 2004, est née en Autriche en 1946. Elle apprend très tôt la musique et fait des études de théâtre et d’histoire de l’art à Vienne.En France, son œuvre n’est que peu connue et l’adaptation cinématographique de son roman La Pianiste par Michael Haneke en 2001 est, aujourd’hui encore,

 plus célèbre que son modèle. Paradoxalement, ce sont ces romans qui sont les plus traduits

 (Les Amantes, Les Exclus, Lust… ), alors que l’auteur s’est essayé à une kyrielle de genres : romans, essais, poèmes, scénarios, livrets d’opéra, pièces radiophoniques  et pièces de théâtre. De plus, depuis une dizaine d’années, l’écriture dramatique a les faveurs d’Elfriede Jelinek. Dans ses pièces, les genres dramatique, poétique et épique se frottent et se confrontent, et au lieu de créer des personnages psychologiques qui évoluent à travers un dialogue, elle fait de la langue l’acteur principal, mettant ainsi en place des « surfaces langagières » qui permettent à des voix issues de différents niveaux de la psyché et de l’histoire d’être entendues simultanément. C’est au sein de ces monologues polyphoniques que s’articule sa critique exacerbée de la société moderne et de ses symboles stéréotypés et illusoires. Avec son travail sur la langue, elle s’inscrit, comme Thomas Bernhard, dans l’héritage d’une tradition du théâtre populaire critique, dont Johann Nestroy est le premier représentant important avant Karl Kraus et le Groupe de Vienne.

Comme dans toute son œuvre, les thèmes principaux de ses pièces sont le passé nazi de l’Autriche et le fascisme sous toutes ses formes, le pouvoir des médias, ainsi que la violence contre les faibles et la domination sexuelle de la femme par l’homme.